Répondre au commentaire

Mes enfants ce soir assassinés



Je Suis Charlie

Le sang coule noir de cent mille fontaines
A Paris, à Bethléem, à Homs, à Tunis, à Bruxelles
Au Caire, à Bagdad, à Madrid, à Sarajevo, à Lhassa
Je suis

Fille du Vent, fille du désert
Femme nomade, épouse berbère
Amante andalouse, mère de toute Vies
Mes enfants ce soir assassinés
Je suis

Fille du Vent
Juive, musulmane tout autant que chrétienne,
Je viens de nulle part mais de tous les côtés,
Artiste en Liberté, goutte d’eau, grain de sable
Âme des tribus, de toutes caravanes,
Danse l’Innommée en Lumière croisée,
Voix et regards qui me sont métissés
Toute en Liberté je me suis habillée
Sans nulle identité ni nationalité
Je suis

Et qui ce soir le poing montrerait ?
Et qui ce soir la frontière construirait ?
Et qui ce soir oserait en prière
De leurs mères nos filles séparer
Je suis

Je suis
Et quitte ce dieu là dont on a pu nous dire
Qu'il fallait sa volonté soumettre
Celui qui dit le tort, celui qui crie la mort
Des enfants affamés, des femmes violées

Non ! Versons-le dans l'oubli
Retirons-nous de lui
IL n'est pas là où il est dit
Il n'est pas là où il est cru
Là où se ferment les poings
Là où ferment les cœurs
Non, dieu n'est pas de ceux là
Qui détournent la Vie

Oh ! Mon Dieu, mon Doux, mon si Fragile
Mes enfants s'en vont, tu pleures avec moi
Je sais, tu les attends, je te les laisse
Prends en soin, fille du Vent
Je suis

AW 07 janvier 2015

Répondre

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.