Répondre au commentaire

Yoga Sutra Patanjali I-5 et 6



La Paix

Yoga Sutra I-5&6 : Les cinq activités mentales, agréables ou pas, sont : pramana, logique - viparyaya, absurde– vikalpa, imaginaire – nidra, somnolence – smirti, mémoire.
Thomas Loggion 14 : Si vous priez, vous êtes condamnés

Rappel 1 Maintenant, le yoga un enseignement I-2 L’apaisement du mental I-3 Alors, émerge la vision de l’incréé –du permanent I-4 Sinon, ce n’est que (la vision) de la forme évolutive – l’extérieur, l’incarné.
Yoga Sutra I-5 et I-6 Cinq activités mentales, agréables ou pas : pramana, logique - viparyaya, absurde – vikalpa, imaginaire – nidra, somnolence – smirti, mémoire

Commentaire
L’absence d’activité mentale a de nombreuses pseudo-dénominations : le Je Suis, le Centre, le Soi, la Paix, L’Amour, le Commencement.
Le contraire : La chose, l’objet, le créé, le périssable est quantifiable, qualifiable. Néanmoins, on peut le chercher, le rechercher, se mettre en quête ... et le perdre,
Pour Patanjali, l’incréé, la paix (etc.) ne peuvent être le fruit d’une recherche, d’une prière, d’une quête. La paix ne peut advenir ni par la logique, ni par l’absurde, ni par l’imaginaire, ni par la somnolence, ni par la mémoire.
Ainsi l’intention d’acquérir la paix est vaine. « Si vous priez, vous êtes condamnés ». Dans cette phrase le mot important est « vous ». Le vous est voué à l’échec. Pour Patanjali comme pour Thomas, l’intention d’obtenir crée l’échec. La prière ne peut être réduite à un commerce genre « je prie / tu donnes). L’égo n’existe que dans le désir. La quête la prière ne peuvent aboutir que dans le temporaire, car l’état « obtenu » est toujours remis en question par la loi de l’impermanence. Tout ce qui nait, un jour grandit et meurt.
Pratique
Pratiquer, danser, chanter, manger, dormir, ne rien faire, caresser, prendre soin, jardiner, travailler, combattre, élever des enfants, aimer, offrir des fleurs ne vient ni d’une mémoire ni d’une stratégie, mais d’une disponibilité à ce que maintenant propose.
« Pratiquer pour » tenter de lâcher le mental est, subtilement, voué à l’échec. Lâcher le mental passe nécessairement par la seule et ultime pratique de yoga : revenir à maintenant. Nous nous abandonnerons donc sans attente à l’appel de la posture qui vient : postures, pranayamas et immobilités viendront dire ce qu’elles ont à dire.

Citation
La paix est notre véritable nature. Ramana Maharshi
Vous parlez quand vous cessez d'être en paix avec vos pensées. Khalil Gibran
La seule chose à laquelle l'homme doit renoncer s'il veut atteindre la suprême Vérité, c'est la notion de l'individualité - rien d'autre. Swami Ramdas
Faire ce qu’il y a à faire, quand c’est l’heure de la faire. Denise Desjardins

Répondre

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.