Répondre au commentaire

Yoga Sutra II 46-57



YS II - de 46 à 57  – AW  2018 03 12 Asana Pranayama Pratyâhâra b.jpg

http://www.andreweill.fr/blog/sites/default/files/YS%20II%20-%20de%2046%...
YS II 46 à 57 Trois stratégies de désidentification, Asana Pranayama Pratyâhâra

YS II 46 à 57 Trois stratégies de désidentification, Asana Pranayama Pratyâhâra.
L’attitude, la posture (asana) tenue avec fermeté et délicatesse (46), produit relâchement, aisance, sans limite (47). Les dilemmes disparaissent (48). Le souffle (pranayama) n’est plus agité (49). Apparait un temps de pause entre inspiration expiration, subtilement le souffle s’épanouit en terme de volume, de fréquence et de durée. (50). Puis vient la quatrième dimension du souffle, celle qui ne dissocie plus l’inspiration de l’expiration (51). Alors ce qui cache la lumière disparait (52), et apparait la puissance spirituelle (53), le mental sort de la soumission à lui-même, pour s’orienter vers l’intérieur (pratyhara) au service de l’écoute du ressenti (56), reconnaissant ainsi la prééminence du ressenti (57).

Ev. St Thomas Log. 5 : Reconnais ce qui est devant ton visage et ce qui t’est caché te sera dévoilé.

Commentaires
Après les regards relationnels, yamas et nyamas, Patanjali présente le regard postural asana comme un engagement (sthira) et une douceur (sukha). Il énonce deux bénéfices 1 l’épanouissement du souffle et 2 le retournement du regard
Que ce soit dans une prison, dans la salle d’attente d’une gare ou au restaurant, c’est extraordinaire ce que l’on découvre sur l’être humain et sa beauté quand on le regarde. Nous ne décidons pas de nos blessures, de nos maladies, encore moins de nos jalousies. Ni de nos ressentis lors des accidents de la vie, en situation d’insécurité, lors des deuils ou séparations. Nous ne décidons pas de l’intensité avec laquelle cela nous touche. Nous ne décidons pas de la vie. La posture de yoga apprend à regarder la vie. Regarder la vie sans détourner le regard est un processus d’ancrage en l’humanité remarquablement actif.

Pratiques de de la désidentification
Les postures envisagées comme « fermes et douces ». Puis pranayama comme une célébration de la vie et caresse de l’intérieur. C’est le souffle qui lève, qui soulève, qui emmène, qui emporte au-delà des petites espérances de vie, bien au-delà de cet espace temporel, étriqué et restreint que nous appelons « ma » vie. C’est le début de la fin, le retournement en soi, le processus de désidentification.

Citations
A un certain stade, l’esprit se tourne vers l’intérieur; alors, débute le processus de désidentification. Ramesh Belsekar Article complet fortement conseillé ici
Tout homme devrait agir sans croire qu'il est lui-même l'auteur de ses actes. Ses activités se dérouleront toujours, qu'il soit ou non pourvu d'ego. Ramana Maharshi
Quoi que vous fassiez, ce sera insignifiant ; Mais il est très important que vous le fassiez ; car rien ni personne ne pourra le faire à votre place Gandhi
Quand les mots ne font plus que trahir la vie, il ne nous reste plus que la méditation les yeux ouvert. AW

Répondre

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.