Ahimsa Latifa Bienveillance



29136587_10216246285097761_1191630958218969088_n.jpg

Suivi de l'encours de la pérégrination de temps à autre ici mais plus fréquemment sur https://www.facebook.com/groups/1793119270983186/

Ahimsa Latifa Bienveillance est un projet personnel partagé, un cheminement libre et responsable, avril-aout 2018.

Qui est André Weill aujourd’hui ? Il a déjà rejoint à pied de nombreux lieux de paix, connus et symboliques.
Quinze mille kilomètres sac au dos associant dans un même regard Compostelle, Rome, Drancy, Auschwitz, Jérusalem, Cordoue, Moulay Abdessalam, les sources du Gange, Srebrenica, Assise et Nice.

L’an dernier, il a quitté Compostelle à contre-sens du cheminement convenu pour revenir en sa maison natale près de Grenoble. Ce n’était donc pas une marche « vers » mais un retour « à. ».
Plusieurs livres édités au Mercure Dauphinois.
Désormais pour lui, il s’agit moins de devenir, que de revenir. Une sorte de retour à son propre cœur, sa propre Jérusalem.

Le projet 2018
Deux mille cinq cent kilomètres en mode pèlerin septuagénaire pour revenir du Maghreb jusque dans "son" Dauphiné natal. Un peu à l’image de l’Alchimiste de Paolo Coelho parti vainement jusqu’aux pyramides, puis découvrant « le » trésor dans son jardin, une fois la quête terminée.

Itinéraire
Départ de la plus ancienne mosquée du Maghreb à Kairouan en Tunisie.
Traversée en Sicile par bateau, puis remontée de l’Italie jusqu’aux Alpes françaises.

Quelques lieux repères
Kairouan, Plage de Sousse, Musée du Bardo à Tunis, sainte Rosalie à Palerme, Agrigente, Lampedusa, l’Etna, Messine, La Calabre, Riace, Eboli, le Vésuve, Naples, Cori, Rome, Assise, La Verna, La Toscane, la Ligurie et le Piémont. Une durée estimée d’un peu plus de quatre mois, à l’écoute de la providence, la fatigue, les rencontres. Sans compter les hors-temps de méditation.

L’intention
Un chemin les yeux ouvert au contexte migratoire méditerranéen actuel
Un chemin de présence qui affirme le vivant au-delà des mots
Un chemin l’âme ouverte aux trois traditions méditerranéennes
Un chemin la main ouverte à la caresse de la pluie du soleil et du grand vent.
Un chemin l’oreille ouverte aux arbres, aux chiens et aux enfants

Et vous ?
Si ces quelques mots ont résonné en vous, vous êtes les bienvenus ici. Toutes proposition et suggestion de support/ implication/ partage seront également bienvenues, en particulier la facilitation de rencontres dans les lieux de célébration (fêtes, communautés, monastères, synagogues, mosquées, églises), dans les écoles, dans les camps, les prisons, les hôpitaux.

Ultreïa, Pace e bene, Hari Om, Shalom, Salam

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.