Le Caire Cordoue : Renoncement



Mezquitta de Cordoue

Cette semaine, le sac du marcheur vers Cordoue s’est “défait”. Comme moi, il en reste un peu KO et plein de blues. Cela fait un an que cette marche se construisait. Il était physiquement prêt. En fait, avec lui, c’est une partie de moi qui s’est “défaite”.

La disparition de Paolo D’All Oglio cet été en avait été le premier ébranlement.
Toute cette Syrie qui m’avait traversé en 2006 (Alep Homs Hama, Damas, Mar Musa, Yabrud, Maalou’la, Deera) est devenue aujourd’hui enfer et barbarie. J’ai honte de laisser la planète dans cet état d’inhumanité.
La religion politique est devenue un espace de haine et j’en porte le poids avec mes amis des trois traditions, mais particulièrement avec quelques amis soufis qui se sont tant impliqués, dans ce projet voyage.
Ce projet de marche pour la Paix était devenu le leur. C’est une “défaite” pour notre espérance et humanité commune.

Tous ces massacres en Egypte, le couvre feu, les meurtres et attentats en 2013 en Tunisie, en Algérie.
En aout dernier l’obtention du visa “pour affaire” en Libye ne me rassurait qu’à moitié,
Et puis tout ce mois de septembre l’attente du visa algérien : oui, non, oui, non, bientôt, demain, dans trois jours, la semaine prochaine ... depuis si longtemps
Il y avait aussi vos inquiétudes, toujours très respectueuses, mais bien réelles, celles de notre famille, celles de mes proches, de mes amis yogis et marcheurs.

Trop c’est trop et je viens de renoncer ! C’est bien sûr dans la tristesse, car, de fait, mon geste implique deux autres personnes, Jean-François qui marche actuellement dans le Val d'Aoste et Matthieu qui continue l'Égypte .

Voilà c’est dit, c'est fait. je ne bouclerai pas la Méditerranée. Pour autant, le chemin continue. Je volerai vers New Delhi mercredi 2/10 via Zurich et rejoindrai l’Ashram où nous étions avec Élisabeth en mars dernier ( http://www.sadhanakendra.org/)
Ce sera donc une expérience nouvelle, trois ou quatre mois de vie “monastique”... un tout autre voyage, celui de la solitude, du silence, mais, un même but : à la rencontre de la Paix et de l’Incompréhensible qui nous guide, qui dépasse nos mots et donc ne peut se dire ici.

Pour ce temps, il n’y aura pas d’Internet. Je me réjouirai de vous retrouver aux beaux jours de l’année 2014.
Je vous quitte avec les yeux mais pas avec le cœur. La formule est banale mais sincère : je serai en assise près de vous quatre heures par jour

Avec mon regard et ma tendresse pour chacun de vous.

André

Bonjour André Oui, la

Bonjour André

Oui, la déception dot être grande, parfois être réaliste... pas facile
de tout cœur avec toi !

Bien amicalement

Jean-Claude

Cher André. Dans la vie, je

Cher André. Dans la vie, je ne t'apprendrai rien, il faut souvent savoir renoncer pour mieux rebondir ensuite. Savoir s'arrêter pour mieux repartir. Je comprends que cette décision a du être difficile à prendre. De tout coeur avec toi, et bon séjour en Inde. Amitié. Hubert.

André, le monde change,

André, le monde change, gardons l'espoir et que chacun de nous travaille pour cet éveil de la conscience qui nous sauvera, bon voyage et mettez nous dans vos prières leila

Bon vent vers l'Inde ... Bon

Bon vent vers l'Inde ...
Bon ben c'est comme ça la Vie !! Avec son Intelligence que nous comprenons souvent après..
De toute manière c'est la décision juste puisque c'est celle que tu as prise... et ce que tu écris résonne bien...
Bon vol pour l'ashram...bonne assise,

a tout bientôt
eveline

Bonjour André, je comprends

Bonjour André,
je comprends ta déception mais aller chez Chandra Swami est un autre cadeau que la Vie m'a offert plusieurs fois,je sais qu'être en sa Présence te nourrira aussi;
Je t'embrasse
Daniel Zanin

J'accueille avec toi ce

J'accueille avec toi ce moment où l'on se "dé-fait".
Où quelque chose cesse de faire pour se laisser être, là.
Et toute cette violence dehors qui nous parle si bien de celle qui demeure en nous, tapie.
Et tout cet amour que cela demande à Soi.
je t'embrasse tout doux.
A tout de suite
Fred

Tes mots sonnent juste. Bon

Tes mots sonnent juste.
Bon séjour en Inde.
Gabriel

Salam André Choisir c'est

Salam André
Choisir c'est renoncer. Merci pour la lumière de tes mots qui sonnent juste. Mets nous dans tes prières .
Bises douces
Isabelle

oui j'imagine que c'est dur à

oui j'imagine que c'est dur à digérer
et oui je pense souvent à la Syrie et aux Syriens ..
tu parles d'un ashram dans ton blog où tu vas aller passer du temps
tu y es déjà allé il semble - tu peux me dire quelques mots sur ce séjour passé
nous cherchons avec une amie un ashram pour séjourner quelques semaines ( malheureusement nous travaillons encore beaucoup !)
des bises amicales à toi et des pensées

Un bel élan pour cette

Un bel élan pour cette nouvelle expérience qui est pleine d'une autre énergie
je t'embrasse
Isabelle

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.