YS IV de 21 à 25 AW 2018 12 10



YS IV de 21 à 25 AW 2018 12  10 la fin de la quête.jpg

http://www.andreweill.fr/blog/sites/default/files/YS%20IV%20de%2021%20%C...
Du silence mental émerge la connaissance de soi, l’expérience de complétude. Dans l’écoute, débarrassée du poids de la quête, la tristesse causale s’effondre. De l’amour on ne peut pas parler. Fidélité sans objet, larmes de Joie.

YS IV de 21 à 25
La vision obscure et confuse provient du mental agité (21). C’est le mental apaisé qui produit la connaissance intuitive de soi (22), qui perçoit la totalité de l’arc-en-ciel mental (23) et aussi ses innombrables conditionnements et la diversité de leurs manifestations (24) Le mental apaisé voit clair, au point de cesser sa quête vers le soi (25).

Commentaires
Le Yoga est tout sauf le contenu de la pensée. Tout, sauf la solution escomptée. Car la Yoga ne possède point raison. De fait, la raison ne peut faire autrement que de se nourrir du passé. Toutes les émotions, toutes les pensées sont des objets qui émergent dans l’instant naissant. Ils naissent dans le temps et dans l’espace, puis disparaissent.
La vision vierge, sans passé, vient de l’immobile, du silence. Installée dans le sans intention, la quête disparait. Et la claire vision, la vision paisible apparait.
De l’amour on ne peut pas parler parce qu’il procède de l’immobile. Allez-savoir d’où il vient ! Vouloir aimer ou être aimé ne relève pas de l’amour car vouloir quelque chose ce n’est pas aimer. Vouloir masque l’amour véritable. Vouloir l’amour c’est s’agiter, faire du vent pour que le nuage s’en aille. Ne pas bouger, aimer le nuage, c’est un magnifique non-voyage, une non-quête.
La tristesse est chemin de maturation, un retour à soi après l’exil à l’extérieur de soi-même. La croyance à une raison extérieur de la tristesse (une tristesse causale), est juste là comme un signe qui rappelle la tristesse primordiale de l’exil de soi. C’est un poison pour le psychisme, une violence pour le corps. Comme le nuage, la tristesse causale masque le soleil.

Pratiques
Pratiquer quand même et surtout quand l’envie n’y est pas. La posture statique confortable en tant que contrepoint à la posture dynamique. Temps de regard immobile défocalisé et écoute du ressenti après chaque geste, mouvement. Marche les yeux fermés. Marche regard au sol, regard aux épaules, regard focalisé au 3eme chakra centre front. En assise deux par deux, regard défocalisé au visage. Mise en place respiration lente. Expérience du « Ne rien attendre » Observer.

Citations
Votre joie est votre tristesse sans masque. Et ce même puits d'où jaillit votre rire fut souvent rempli de vos larmes. Plus profondément la tristesse creusera dans votre être, plus abondamment vous pourrez le combler de joie. Et le luth qui apaise votre esprit, n'est-il pas ce même bois qui fut taillé à coups de couteau ? Khalil Gibran Joie et Peine
Judi Krishnamurti et Ramana Maharshi, nos maitres à ne pas penser. Colette Hersnack.

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.