Kriya Yoga –Bhagavad-Gita – 2 –



ArjunaKrishnaHeroGettyImages-679252860.gif

http://www.andreweill.fr/blog/sites/default/files/Kriya%20Yoga%20%E2%80%...

Le thème : l’action, Le contexte : la guerre
La stratégie: mettre en miroir l’un de l’autre les yogas sutras dans le chap. II ( la Sadhana, la pratique du yoga) et l’épopée poétique de la Bhagavad-Gita.
Le but ; Il ne s’agit pas de comprendre un texte, mais de se comprendre soi-même.

BG : chap I p 46 .

Kriya Yoga –Bhagavad-Gita – 1 –



1.jpg

http://www.andreweill.fr/blog/sites/default/files/Kriya%20Yoga%20%E2%80%...

Le thème : l’action
Le contexte : la guerre
La stratégie: mettre en miroir l’un de l’autre les yogas sutras dans le chap. II ( la Sadhana, la pratique du yoga) et l’épopée poétique de la Bhagavad-Gita.
L’inconnu : C’est un travail qui démarre avec vous – on verra où nous mène ce voyage. Bienvenue à bord
Le but ; Il ne s’agit pas tant de comprendre un texte, mais de se comprendre soi-même.

YS IV de 31 à 34 AW 2019 01 14



YS IV de 31 à 34  AW 2019 01 14 Atha Maintenant Iti Ainsi.jpg

http://www.andreweill.fr/blog/sites/default/files/YS%20IV%20de%2031%20%C...

Kaivalya, le détachement, n’est pas une action, mais une non-action. Il consiste à ne pas inventer une histoire là où il n’y en a pas.
La liberté consiste à voir. Quand je vois que ce que j’ai intensément aimé est un morceau de plastique, alors je suis détaché de ma poupée.

Suite et fin - YS IV de 31 à 34

YS 26 à 30 AW 2019 01 07



Liberté

http://www.andreweill.fr/blog/sites/default/files/YS%2026%20%C3%A0%2030%...

Vous pratiquez à cause du pressentiment de liberté. La posture de l’immobile favorise le voir. Le silence, l’immobile, l’attention, ne sont pas des buts. Ils sont des conditions sur le chemin vers l’indifférencié, l’indivisible, l’impersonnel.

YS IV de 26 à 30

YS IV de 21 à 25 AW 2018 12 10



YS IV de 21 à 25 AW 2018 12  10 la fin de la quête.jpg

http://www.andreweill.fr/blog/sites/default/files/YS%20IV%20de%2021%20%C...
Du silence mental émerge la connaissance de soi, l’expérience de complétude. Dans l’écoute, débarrassée du poids de la quête, la tristesse causale s’effondre. De l’amour on ne peut pas parler. Fidélité sans objet, larmes de Joie.

YS IV de 21 à 25

YS IV de 15 à 20 AW 2018 12 03



YS IV de 15 à 20 AW 2018 12 03 – Désidentification.jpg

http://www.andreweill.fr/blog/sites/default/files/YS%20IV%20de%2015%20%C...

L’objet limité dans le temps et dans l’espace.
C’est la nature de l’immobile, de l’eternel – prabuh purusha - que de voir.
C’est la nature de l’objet que d’être vu.
L’illimité, l’immobile ne peut être vu, il voit. Seul ce qui bouge (l’impermanent, le mobile) est vu.

YS IV de 15 à 20

YS IV– de 7 à 14 AW 2018 11 26



YS IV– de 7 à 14 l’acte juste recad_redimensionner.jpg

http://www.andreweill.fr/blog/sites/default/files/YS%20IV%E2%80%93%20de%...

Ce n’est pas la nature de l’acte qui compte mais l’espace d’où il vient. L’acte naissant, pur, créatif, juste n’est coloré ni par le passé ni par le futur.

YS IV– de 7 à 14 l’acte libre du Karma

YS IV– de 1 à 6 AW 208 11 19



YS IV– de 1 à 6 AW 208 11 19 La méditation génère la virginité_350.jpg

http://www.andreweill.fr/blog/sites/default/files/YS%20IV%E2%80%93%20de%...

L’expérience du « oh », du « ainsi », ou bien encore du « je suis » est féconde. Elle produit la pensée et l’action vierge. L’art est sans motivation. Van Gogh n’aurait pas pu ne pas peindre. Il ne s’est jamais posé la question de ce que pouvait lui amener la peinture

YS IV de 1 à 6

YS III de 48 à 55 AW 2018 11 12



YS III de 48 à 55 Conscience de ce qui nait_redimensionner.jpg

http://www.andreweill.fr/blog/sites/default/files/YS%20III%20de%2048%20%...

Toute naissance est migration d’un niveau de conscience à un autre. « La conscience de ce qui nait, voilà la liberté ». Ainsi le dernier sutra du chapitre III qui passe la main au chapitre IV, intitulé Kayivalya, la libération

YS III de 44 à 47 AW 2018 11 05



YS III de 44 à 47 AW 2018 11 05.jpg

http://www.andreweill.fr/blog/sites/default/files/YS%20III%20de%2044%20%...

Le Samyam poursuit son voyage dans l’espace naissant. Aujourd’hui il visite le corps et les sens.
Chaque fois que j’ai la chance de me croire triste, et quelle qu’en soit la cause, je me tais, je m’assois, et j’interroge ma prétention à refuser la tristesse

Syndiquer le contenu